Le parc national de l’Isalo, une destination touristique incontournable

Le parc national de l’Isalo, une destination touristique incontournable

Publié le 14/10/2021
Le parc national de l’Isalo, une destination touristique incontournable

Le parc national de l’Isalo, une destination touristique incontournable

Cinquième plus grande île au monde, et parfois surnommée le huitième continent, Madagascar recèle de nombreux trésors. L’île Rouge est une authentique destination de tourisme grâce à ses nombreux paysages et à son écosystème (flore et faune) très particulier. De plus, ce pays se fait également remarquer de par sa pluri-culture. Entre la verdure de ses parcs nationaux, les étendues d’eau turquoise, les vertigineuses hauteurs et les forêts tropicales, il est impossible de ne pas tomber sous le charme de cette merveille de la nature. Dans le sud du pays, se trouve le parc national le plus visité du pays : le parc lsalo. Véritable bijou naturel, il s’agit d’une destination incontournable lors d’un voyage dans le pays. Partez à la découverte de ce patrimoine naturel, des différentes espèces qui la peuplent et des différentes activités à faire à travers ce parc national Isalo Madagascar avis.

Présentation du Parc national de l’Isalo

Le parc national de l’Isalo est situé dans la région d’Ihorombe, à environ 700 km de la capitale du pays, Antananarivo. Il jouxte la commune de Ranohira qui lui sert de point d’entrée et s’étend sur une superficie d’environ 80 000 hectares. Chaque année, il draine une population très importante de touristes. Ces derniers sont attirés par ses nombreuses piscines naturelles, ses majestueux canyons et ses grottes formées dans les roches qui datent de la période jurassique. Toutes les dispositions sont prises pour permettre à tous les visiteurs désireux de profiter pleinement de leur séjour dans le parc. En effet, de nombreux hôtels, appartements, villas ou encore bungalows sont mis à leur disposition pour passer un agréable moment en milieu sauvage, notamment dans les villes d’Ilhosy et de Fianarantsoa. Si vous souhaitez tenter l’expérience, notre agence Madevasion vous propose la location de véhicules (voitures, 4*4, Minibus, quad, moto) ainsi que la présence d’un guide. Vous pourrez ainsi partir à la découverte de la faune et de la flore du parc national Isalo Madagascar avis.

Son relief

Le parc national Isalo abrite le massif de l’Isalo qui se compose presque exclusivement de grès, un type de roche sédimentaire. La formation de ce dernier remonterait jusqu’à la période jurassique. Pour que se forme cette montagne, de nombreux sédiments se seraient compactés au sein d’une fosse océanique. Cette dernière aurait gagné de la hauteur grâce à l’activité des plaques tectoniques. Par la suite, la pluie, le vent et plusieurs autres facteurs environnementaux ont sculpté l’ensemble pour donner naissance au massif. Consécutivement, des canyons se sont creusés et lui ont conféré un aspect ruiniforme. Ce profil géologique est typique de cette région du pays. De nombreux touristes en soif de dépassement de soi décident d’y organiser des treks et des randonnées. Non loin du massif, vous pourrez percevoir une étendue de cuirasse latéritique d’une part, la latérite étant une roche épaisse et rouge observée en milieu tropical. D’autre part, des dômes de sable et des dépressions où se confondent harmonieusement des bassins sédimentaires et cristallins offrent un beau spectacle naturel. En résumé, il faut retenir que le relief du parc, loin d’être anodin et de passer inaperçu, présente des particularités que vous ne verrez nulle part ailleurs. L’alternance entre les hauteurs et les dépressions, les canyons, la nature des roches et de nombreux autres objets géologiques sont autant d’éléments qui lui permettent de se démarquer. De nombreuses découvertes archéologiques sont faites sur les lieux. En effet, en 2007, un programme d’inventaire et de description d’un certain nombre de fossiles a été lancé. Les visiteurs qui s’y sont déjà rendus ont eu l’occasion de les regarder de près. Si vous êtes curieux.se et souhaitez découvrir les fragments de crâne et d’os des anciens hommes et animaux qui ont peuplé les lieux, n’hésitez pas à visiter le parc national Isalo Madagascar avis.

Son réseau hydrographique

Le réseau hydrographique du parc est l’un des plus importants du pays. Ce réseau constitue un réel avantage pour les rizières environnantes qui disposent d’une bonne source d’eau pour l’irrigation. Le lac doré, le fleuve du Mangoky qui se jette dans le canal du Mozambique et les rivières Menamaty et Malio sont autant de plans d’eau disponibles. Les principales rivières du parc Isalo sont Marandra, Tsiombivoly, Andriamanero, Andranonkova, Namaza et Ianakandrarezo. Il pleut durant la moitié de l’année, généralement entre les mois de Novembre et Mars et quelques fois pendant la saison sèche qui s’étend d’Avril à Octobre. Les pluies qui s’abattent durant cette période ont pour rôle de diminuer la température lorsque celle-ci est trop importante. Par conséquent, il ne fait jamais assez chaud pour ne pas visiter les lieux, un point particulièrement souligné par le parc national Isalo avis de nombreux visiteurs. De plus, il y a bien un élément touristique d’un point hydrographique qui attire les touristes : les piscines naturelles. Offrant un sublime spectacle, vous pourrez également vous y baigner à l’intérieur sans aucun risque. C’est une expérience unique qui permet, non seulement de côtoyer nombres d’espèces non agressives aussi bien macroscopiques que microscopiques, mais aussi d’entretenir une certaine complicité avec la nature.

Les populations environnantes

Madagascar, à l’instar de tous les pays du monde, est caractérisé par le brassage de nombreuses cultures. Autour du parc de l’Isalo, vivent les Baras, un peuple d’éleveurs retrouvé également dans l'Île de la Réunion. Le massif de l’Isalo constitue un symbole sacré pour ces derniers qui y ont érigé des édifices mortuaires. Généralement, ce sont des blocs de roche qui sont utilisés. Les Baras les creusent et y incorporent le corps. On y trouve également les tranomboro, des sortes de maisons qui seraient habitées par des esprits. La principale activité menée est l’élevage des zébus et des bovins.

La faune du Parc

Une biodiversité marquante caractérise le parc. Vous pourrez y retrouver de nombreuses populations de végétaux et d’animaux. En tout, ce sont 77 espèces d’oiseaux qu’abrite le parc dont l’une est endémique des lieux : il s’agit du merle de roche de Benson. Naturellement attrayant, vous n’aurez pas la chance de le voir ailleurs ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette espèce est particulièrement protégée. Aussi, vous pourrez apercevoir de nombreux autres oiseaux qui vous sont jusque-là inconnus. Entre autres espèces, on peut citer le tchitrec malgache, le milan noir, l’ombrette, le faucon de Newton, la buse de madagascar et le ninox à sourcils. Outre les oiseaux, on dénombre également 14 espèces de lémuriens dont le catta, le fauve et le maki, entre autres. De même, on remarque une population impressionnante d’amphibiens qui peuplent les zones arides du parc. Toutes ces espèces sont la preuve qui témoigne de la particularité de cette zone naturelle. Cinq espèces d’amphibiens sont endémiques du parc. On peut citer entre autres le Mantella expectata qui vit à 800 mètres d’altitude environ, le Gephyromantis corvus qu’on peut retrouver à environ 500 mètres d’altitude et le Scaphiophryne gottlebei retrouvé à 1000 mètres d’altitude. Toutes sont menacées de disparition, ce qui fait qu’elles bénéficient d’un programme spécial de protection.

La flore

La flore du parc est caractérisée par la présence de plus de 400 espèces et six types d’écosystèmes. Le niveau d’endémisme est également assez élevé. Ainsi, le Vontaka, un type d’Aloès, et plusieurs plantes à vertus médicinales sont typiques du massif d’Isalo. Pour ce qui est des écosystèmes, on distingue d’abord la forêt dite sclérophylle. Celle-ci est plantée en majeure partie de Tapia, un arbre typique des plateaux de Madagascar, et en des endroits des espèces de la famille des Asteropeiaceae et de Sarcolaena isaloensis. Ensuite, on distingue la forêt humide, dont on présume qu’elle s’est installée bien après la formation du parc. Située dans les abysses des canyons, elle est plutôt peuplée de plantes exotiques. Un autre facteur impressionnant, à côté de milliers d’autres, est la végétation rupicole observée sur l’Isalo aire protégée. On y rencontre des espèces comme celles de la famille des Kalanchoe et les euphorbes. Les autres écosystèmes visibles sont la savane, les fourrés et les forêts –galeries. Ils témoignent de la biodiversité existant au sein du parc et offrent aux visiteurs, la possibilité de s’immerger dans la nature et de contempler toute sa splendeur. L’endroit idéal pour organiser un pique-nique !

Quoi d’autre visiter dans le parc ?

Après un tour dans le parc, il vous est possible de visiter certains sites touristiques. De nombreuses activités permettent notamment de vous imprégner de l’histoire des lieux. Le premier site à visiter est celui d’Ambika. L’histoire raconte que ce fut le dernier refuge d’un prince Bara prénommé Ramieba dont l’existence remonte au 19e siècle. On y retrouve de la poterie aussi bien locale que de provenance arabe et européenne et des pierres sèches. Quant au Taolambiby, le second site, il concerne les vestiges de nombreux villages du 16e siècle. Os d’animaux domestiques, éléments de poterie et bien d’autres preuves attestant de la présence humaine sont visibles sur place. Vous pouvez également pénétrer dans les grottes de Tenika, dénommées la grotte des portugais, pour y découvrir les vestiges de tout un village qui s’abritait sous les roches. Enfin, en parcourant les canyons, vous découvrirez les tombes Bara. Ce peuple privilégiait ces endroits pour inhumer ses morts.

Que faire au sein du parc ?

Plusieurs activités de plein air peuvent être effectuées au sein du parc, notamment de la randonnée. Vous avez ainsi la possibilité de marcher à travers les nombreux circuits prévus pour cela. Une randonnée peut durer une demi-journée, une journée ou 10 jours, ce qui devrait vous permettre de bien en profiter. Pour les amateurs de vélo, des circuits VTT sont aménagés pour découvrir la nature autrement. Des destinations valent la peine d’être visitées au cours de votre périple. Par exemple, la fenêtre d’Isalo, une sorte d’arche qui permet d’apprécier le spectacle du coucher du soleil sur le parc. Aussi, vous pouvez rendre mémorable la randonnée en vous rendant sur le massif du Makay. Ce dernier est en effet difficile d’accès et ne peut être atteint qu’après six jours de marche accompagné d’un guide. Par ailleurs, une visite du pays Bara pour découvrir sa culture, passer du temps avec ses habitants et apprendre de leurs pratiques vous fera le plus grand bien. Enfin, ne prenez pas congé de Ranohira avant d’avoir assisté au Savika, une sorte de Rodéo qui utilise le Zébu. Plusieurs personnes s’enferment dans une arène avec l’animal et le stimulent de diverses façons jusqu’à l’épuiser sans se faire blesser.

Hébergement et transport

Ce sont deux facteurs qu’il faut particulièrement considérer avant de se lancer dans l’aventure d’une visite de parc ! Ne vous faites surtout pas de soucis. Plusieurs aires urbaines sont situées à proximité du parc. Trouver un hôtel où loger ne devrait donc pas causer de problème. Aussi, il existe des villas, appartements et des bungalows en location avec un service de pointe. Des restaurants avec une gastronomie exquise vous permettront de déjeuner et de dîner à des prix assez accessibles. Pour ce qui est du transport, il faut préciser que la porte d’entrée au camp est Ranohira, une ville située sur la route nationale 7 entre Ihosy et Ilaka. Vous n’avez donc qu’à louer une voiture ou un taxi et à vous y rendre en suivant la RN7. Une fois à Ranohira, le trajet pour rejoindre le parc est un peu cahoteux. Il faut donc normalement disposer d’une voiture 4*4 pour facilement faire le chemin ou faire appel aux chauffeurs locaux. Dans tous les cas, vous passerez d’agréables moments en ces lieux avec notre voyage sur-mesure au parc national Isalo. Pour un séjour dans le parc, sur l’île Nosy ou encore à Tsinguy Bemaraka, nous vous invitons à contacter notre agence de voyage, Madevasion. Laissez-vous tenter par nos visiteurs qui ont fait l’expérience de ce magnifique parc de Madagascar.